Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 00:00

 

Panique dans les toilettes des hommes

de l'autoroute

Paul arriva avec toute sa petite famille sur une aire de l'autoroute du sud, cela faisait plus de trois heures qu'il roulait et la fatigue commençait à se faire sentir, chacun était bien content de profiter de cet arrêt pour se dégourdir les jambes. Plutôt que que de se garer près de la station d'essence, il préféra stationner dans la zone boisée ou les voitures se trouvaient à l'ombre ; quelques tables ou l'on pouvait pique niquer étaient installées dans le bois. Les enfants coururent à la seule table qui n'était pas occupée Marine sortit un sac du coffre de la voiture, elle prit une couverture qui se trouvait sur la plage arrière et rejoignit les enfants qui criaient : «- Maman on a faim ». Marine étala la couverture sur table et sorti du sac tout ce qu'il fallait pour bien déjeuner. Plus loin Paul terminait sa cigarette et faisait quelques mouvements comme un grand sportif qui s'échauffait. La table installée Marine appela Paul :

"- Paul vient surveiller les affaires je vais aller aux toilettes avec Lise."

Sans broncher Paul s’exécuta et rejoignit la table , Lise prit la main de sa maman et toutes deux se dirigèrent vers la station service ou se trouvaient les toilettes, Lise sautillait en marchant tout en discutant avec sa mère.

Paul s'assit à table à côté de son fils Jérôme, il s'aperçut que la brioche n'était pas coupée en tranches, alors il se dit :

"- Ce n'est pas possible je dois tout faire ici."

Alors il prit son couteau et et découpa la brioche en tranches. Lorsqu'elles revinrent, les hommes attendaient., sa femme lui dit:

"-Ah ! Je me sens mieux et au moins j'ai les mains propres, Paul tu ne vas pas aux toilettes pour AU MOINS TE LES LAVER .

-Non non j'irai aux toilettes tout à l'heure avant de partir, j'ai pris une lingette pour me laver les mains. Lui répondit il. "

Le menteur, il n'avait pris aucune lingette puisqu'elles n'étaient pas sortie du sac, Marine bonne enfant ne releva pas et toute la famille commença à prendre le petit déjeuner. L'air était frais, le soleil commençait à pointer au dessus de l'horizon, toute la petite famille se sentait bien. Marine n'arrêtait pas de discuter, parfois Paul lui répondait. Lise qui avait encore faim réclama une autre part de brioche. Marine découpa une part qu'elle donna à Jérôme et elle dit à Lise :

"- Je ne te donnerai pas de part de brioche, tu as assez mangé tu veux être comme ta tante une grosse patapouf, tu veux que l'on te regardes dans la la rue, une femme doit être mince et svelte.

- Mais donnes lui une part elle n'est pas grosse Lise. répliqua Paul à Marine."

Il découpa alors lui même une part qu'il donna à Lise. A la fin du petit déjeuner Paul regardait la carte routière et Marine continuait de lui parler , A un moment donné Paul crut que Marine posait une question sur le trajet, en fin de de compte il répondit à ce qu'il avait cru entendre, Ce qui mit Marine dans une grande colère.

"-Tu n'écoutes jamais ce que je te dis, j'en ai marre, je parle à un mur ce n'est vraiment pas drôle."

Sentant la foudre qui allait lui tomber sur sa tête, Paul se leva ferma son Laguiole, le mit dans sa poche et demanda à Jérôme de l'accompagner aux toilettes. Le fils obtempéra et tous deux se dirigèrent vers les toilettes de la stations service.

http://i47.tinypic.com/5mierb.jpg

 

 

Arrivés aux toilettes des hommes l'affluence devenait grandissante, ces endroits avaient toujours beaucoup de succès et souvent ils affichaient complet. Jérôme se dirigea rapidement vers les urinoirs, son envie pressante n'allait plus être contrôlée, tandis que Paul attendit que se libère une cabine. Jérôme aussitôt terminé, se lava les mains et rejoignit rapidement sa mère et Lise. Une cabine se libéra, Paul entra, il venait à peine de fermer le verrou qu'il entendit au dehors un grand brouhaha, celui ci était énorme on se crut dans une caisse de résonance, dans sa tête il se demandait ce qui se passait à l’extérieur de la cabine. Quand il sortit, à peine avait-il ouvert la porte de la cabine qu'il fut précipité au fond de la salle par une foule de femmes qui avait envahi les toilettes des hommes. Vraiment il n'avait jamais vu cela durant sa vie, il prit peur, non pas qu'il avait peur des femmes, mais à la vue du nombre de celles-ci il s'interrogeait. Il ne souhaitait pas être entraîné dans uns cabine, ou là, il subirait on ne sait quel supplice. Alors il longea le mur opposé aux cabines en prenant soin de ne pas se faire remarqué. Mais il lui fut impossible de sortir l'entrée était bloquée alors il se fit tout petit attendant un moment propice pour quitter ce lieu. Ce n'était pas triste ce qu'il écoutait dans les cabines, ce n'est pas seulement des cris de plaisirs qu'il entendait, ces cris de plaisirs due au soulagement après un acte bien accompli.

Non il entendait : "- Il y en a partout, il faut que je nettoie

- C'est sale ici

- Ça pue, qu'es-ce qu'ils sont sales

-On voit mêmes des traces sur les murs."

 


http://i45.tinypic.com/o10mdx.jpg

 

 

 

Et il en entendit d'autres réflexions certes, pas des meilleures, le flux d'entrée ne s'arrêtait pas, alors il profita d'un moment d'inattention de celles qui étaient à l'entrée, d ailleurs elles ne semblaient pas le voir, pour sortir. Une fois dehors il fit quelques mouvements d'inspiration-expiration et enfin il rejoignit sa petite famille qui l'attendait avec impatience dans la voiture.

Sa femme lui dit seulement :

"- Tu en a mis du temps, tu as certainement fait le joli cœur avec la caissière."

Paul ne répondit pas, pensant que s'il racontait la vérité sa femme ne le croirait pas. Alors il mit le contact, enclencha la première vitesse, la voiture démarra ; en route pour les vacances.

 

Ce Scénario n'est qu'une pure fiction. Si de tel faits ce serait produit ce ne serait qu'une pure coincidence.

 

Je souhaite à toutes et à tous une excellente journée. Dan

 

Partager cet article

Repost 0
Published by France Dan - dans année 2012
commenter cet article

commentaires

cricri39000 11/09/2012 21:34


bonsoir merci de ta visite .J espere que tu vas bien ?gros bisous

cricri39000 04/09/2012 22:13


BONSOIR J ESPERE QUE TU VAS BIEN ? GROS BISOUS

cricri39000 28/08/2012 23:14


bonjour beaucoup d imagination hihihi ;bonne nuit faites de beaux reves gros bisous

primavera 28/08/2012 15:23





Bonjour Dan,


Ton récit ne manque pas d'imagination, bien qu'il reste possible... quand un car de voyagiste s'arrête pour un court instant, un temps très limité, les toilettes des hommes sont bien souvent
occcupées par des femmes !


Très bonne fin de journée.


Bisous.


Prima

Elena800 28/08/2012 01:33


C'est plein d'imagination et d'humour ! Nous partons à la fin de la semaine. Bon mardi, bisous

Présentation

  • : Le blog de France Dan01
  • Le blog de France Dan01
  • : De tout de rien du temps qui passe
  • Contact

Compteur de visites

Recherche

Pages

Catégories