Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 00:00

 

 

LA GRANDE BARRIERE DE CORAIL

 

 

http://i47.tinypic.com/35in5o1.jpg

 

 

 

Vie végétale et animale dans la Grande Barrière de Corail

Plus de 350 espèces de coraux ont participé à l'édification de la plus grande œuvre de la nature, 80 espèces de coraux mous se partagent les récifs, 1500 espèces d'éponges et 5000 espèces de mollusques colonisent les failles et les fissures. Quelque 800 espèces d'échinodermes notamment des étoiles de mer et des oursins peuplent la Grande Barrière de corail et 1500 espèces de poissons y cherchent leur nourriture et le refuge. Pour les grands prédateurs comme 1e requin, la Grande Barrière de corail est un terrain de chasse privilégié. Bien d'autres animaux encore ont élu domicile dans les récifs 215 espèces d'oiseaux y ont été dénombrées. Une mention particu1ière revient aux tortues, menacées d'extinction, qui utilisent les récifs pour pondre leurs œufs. Six des sept espèces de tortues marines existant au monde ont été recensées dans la Grande Barrière. Quant aux dugongs, ou vaches marines, leur existence est e1Ie aussi déclarée en péril. L'un des grands moments qui rythme la vie de la Grande Barrière de corail est l'arrivée, chaque année, de la baleine à bosse, qui fait escale dans ses eaux chaudes pour mettre bas sur son chemin migratoire de l'Antarctique vers le nord.

 

http://i45.tinypic.com/zn0zyc.jpg

 

 

http://i46.tinypic.com/2h55rag.jpg

 

 

La Grande Barrière de Corail un écosysthème fragile

Mais une grave menace pèse aujourd’hui sur 1a Grande Barrière de corail. Les récifs coralliens étant des écosystèmes extrêmement sensibles, la moindre perturbation intervenant dans leur équilibre fragile peut provoquer des dégâts imprévisibles. Pour survivre, les coraux exigent notamment des eaux dont la température est relativement constante. Des températures comprises entre 18 et 30°, comportant de faibles variations, offrent des conditions idéales à leur développement et à leur survie. Une élévation trop importante de la température endommagerait les algues indispensables à l'existence des coraux et finirait par provoquer leur mort. Les algues sont également responsables de la coloration des coraux. Si elles viennent à disparaître, les coraux sont victimes de b1anchisssement, laissant apparaître leurs squelettes de calcaire blancs. De même, si la croissance des a1gues est perturbée par l'élévation de la température de l'eau, les coraux meurent par manque de nourriture. Il ne reste plus que les squelettes. Le blanchissement des coraux est la plus grande menace qui pèse sur l'écosystème fragile et complexe de la Grande Barrière de corail. Aux 2 millions de touristes que doit supporter chaque année ce système sensible s'ajoutent les conséquences des changements climatiques qui s' effectuent au niveau mondial. L'effet de serre a déjà lourdement affecté les récifs coralliens sous la forme du blanchissement. En 2002, 60 à 90 pour cent du récif étaient considérés comme gravement menacés. Plus manifestes encore sont les effets des pesticides et des engrais provenant des plantations de canne à sucre et de bananiers sur le continent. Transportés dans les eaux côtières par les pluies des moussons, les intrants agricoles conduisent à la destruction des colonies de coraux. Les substances chimiques ont anéanti des co1onies entières de coraux sur de nombreux kilomètres. D'autres substances nocives sont également déversées dans la mer en conséquence du développement du tourisme et de 1'aménagement de certaines îles.

Étant donné 1a diversité des causes qui participent à la dégradation de ce mi1ieu naturel unique, les mesures de protection sont difficiles à mettre en p1ace. Une grande partie des dommages a pour origine 1es substances en suspension provenant des activités agricoles à proximité du 1ittoral. L'autre menace liée au réchauffement de la planète est le passage des cyclones, de plus en plus fréquents ces dernières années. Les énormes vagues qu'ils déclenchent ont provoqué des dégâts importants dans de larges portions de la Grande Barrière de corail. Quant à l'étoile noire, ennemi naturel du récif corallien, el1e est connue pour ses tendances voraces. Portant jusqu'à dix sept bras couverts d'épines venimeuses et opérant en groupe, eI1e peut détruire une colonie entière. Elle dissout les polypes avec ses sucs digestifs et s'en nourrit par succion. On estime qu'une seule étoile est responsable de 1a disparition de 6 mètres carrés de récif par an. Sa recrudescence ces dernières années est due en partie à l'augmentation des eaux usées en provenance du littoral.

 

 

http://i45.tinypic.com/cm6c9.jpg

 

 

Mesures pour la protection de la Grande Barrière de Corail.

L'inscription en 1981 de 1a Grande Barrière de corail sur la liste du patrimoine de l'Unesco s'est accompagnée du lancement d'un programme de recherche et de conservation de ce milieu unique, qui doit s'étendre sur vingt cinq ans. Des résultats ont d'ores et déjà été enregistrés. Du b1anchissement massif des années 1998 à 2002, qui concerna près de 95 pour cent des coraux, presque toutes 1es colonies se sont remises grâce aux mesures de protection. Seuls 5 pour cent du récif ont été si gravement endommagés qui1 faudra encore attendre de nombreuses années avant que les b1essures soient pansées. L'écosystème de la Grande Barrière de corail doit sa comp1exité aux relations symbiotiques unissant les divers organismes qui y vivent. la moindre modification de ce milieu fragile peut mettre en péril ce chef d’œuvre de la nature. Aux agressions désordre environnemental, comme le réchauffement climatique, s'ajoute les interventions humaines sous la forme du tourisme et des activités agrico1es. L'extrême vulnérabilité de ce précieux trésor, l'un des derniers paradis naturels du globe, exige le respect de chacun, ainsi que les mesures de protection efficaces. 

 

Je souhaite à toutes et tous une excellente journée.Dan

 

Partager cet article

Repost 0
Published by France Dan - dans année 2012
commenter cet article

commentaires

primavera 11/09/2012 09:29





Bonjour Dan,


Combien j'envie les plongeurs qui découvrent la beauté des fonds marins... il y a bien une école de plongée chez moi, mais ce n'est plus de mon âge.


Très belle journée à toi.


Bisous.


Prima

mirotine 11/09/2012 09:17


hello dan ! tu nos emporte dans un bien beau voyage là ! oi il faut aussi souligner toute la fragilité de cet écosysteme trés fortement menacé 

celange 10/09/2012 19:25


coucou dan c'est simplement sublime bé voilou une chose que j'aimerais faire de la plongée oh mais pas dans les profondeurs de l'océan non pas trop loin avec un moniteur parce que j'suis pas très
courageuse lol bonne soirée bisous à+

Présentation

  • : Le blog de France Dan01
  • Le blog de France Dan01
  • : De tout de rien du temps qui passe
  • Contact

Compteur de visites

Recherche

Pages

Catégories